Select Page

Loading...

Sidereal Letters

Embed
FacebookLinkedInTwitterShare
Gallery: Galerie Géraldine Zberro

Art fair: Art Paris LIVE - Grand Palais


De l’Apparition du Signe.
Dans cette dernière série, je reviens à mes premières amours :
Le noir et le blanc, le vide et le plein, la lettre et la peinture.
La lettre joue le rôle du plein en jaillissant du vide de la toile peinte.
Je m’applique à répéter un processus ancestral, celui de tracer des signes, à l‘aide d’outils contemporains.
Projections de peinture blanche à l’aérosol sous forme de dégradé cherchant à créer l’effet de la lumière dans le noir mat et cosmique de la toile.

De l’Apparition du Signe.

Dans cett... more >>
De l’Apparition du Signe.
Dans cette dernière série, je reviens à mes premières amours :
Le noir et le blanc, le vide et le plein, la lettre et la peinture.
La lettre joue le rôle du plein en jaillissant du vide de la toile peinte.
Je m’applique à répéter un processus ancestral, celui de tracer des signes, à l‘aide d’outils contemporains.
Projections de peinture blanche à l’aérosol sous forme de dégradé cherchant à créer l’effet de la lumière dans le noir mat et cosmique de la toile.

De l’Apparition du Signe.

Dans cette dernière série, je reviens à mes premières amours :
Le noir et le blanc, le vide et le plein, la lettre et la peinture.

La lettre joue le rôle du plein en jaillissant du vide de la toile peinte.

Je m’applique à répéter un processus ancestral, celui de tracer des signes, à l‘aide d’outils contemporains.

Projections de peinture blanche à l’aérosol sous forme de dégradé cherchant à créer l’effet de la lumière dans le noir mat et cosmique de la toile.

Superposition des cryptogrammes peints en noir venant percer ce blanc à son tour et faisant perdre à l’esprit ce qui est devant de ce qui est derrière.

Sur certaines toiles, l’alternance du noir mat et du noir brillant fait apparaitre le signe selon l’angle de vision par lequel on le contemple.

Sur d’autres, les différentes épaisseurs du corps des lettres, créent une vibration rétinienne; l’oeil passant du noir au blanc, du plein au vide, cherchera à lire les espaces entre les lettres, ou à regarder les lettres elles-mêmes comme une forme abstraite.
Sur d’autres encore, des coulures ou des coups de rouleaux évanescents font disparaître les lettres créant à nouveau un effet de dégradé et une déconstruction du signe.
Par sa géométrisation extrême, le mot L’ATLAS est rendu plus abstrait encore;
La lecture des lettres se perd au profit de la forme globale du mot.
Ma recherche consiste à peindre la calligraphie et à calligraphier le geste pictural.
A l’instar du plein et du vide qui s’inversent régulièrement, la calligraphie et la peinture échangent leur rôle pour continuer leur discussion éternelle sur la place primordiale du signe et de la lettre dans l’histoire de l’art.


Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *